Analyse des racines du soulèvement de l’Achoura selon son éminence

Website du bureau de son Eminence Grand Ayatollah Naser Makarem Shirazi

صفحه کاربران ویژه - خروج
ورود کاربران ورود کاربران

Accéder au compte

Code de sécurité:

Identifiant:

Mot de passe:

Pour exploiter les options du site S‘inscrire LoginComment3 .
Classer par
 
makarem news

Note du jour

Analyse des racines du soulèvement de l’Achoura selon son éminence

La sentence tragédie de Karbala ; sous l’ombre de la haine de Bani Oumayya vis-à-vis de Bani Hâchim La haine des Oumayyade vis-à-vis de l’Islam; la source de l’Achoura de l’Imam Hossein. Le régime despotique et tyrannique de Yazid; les éléments clés du soulèvement de Karbala.

makarem news

Il n’y a aucun doute qu’on ne peut pas séparer les évènements historiques les uns des autres et les étudier par la suite. Souvent un évènement historique est petit, mais avec de grandes racines bien déployées dans le passé. 1
Un grand évènement comme la tragédie de Karbala ne fera pas l’exception par rapport à cette règle. On ne peut pas seulement le limiter dans la scène où il s’est déroulé c’est-à-dire en l’an 61 après l’hégire et l’analyser seulement dans ce cadre.2
Car on peut aussi croire que la communauté islamique a assassinée le fils du Prophète, le dernier des Saints, la prunelle des yeux de Fatima. Qu’elle n’a pas eu pitié des enfants, des vieux, des jeunes, des femmes et des hommes de cette famille. Un groupe a été effroyablement massacré et un autre a été capturé sans qu’on ne respecte un tout petit peu leur droit.3
Raison pour laquelle il faut un peu plus reculer en arrière pour bien comprendre les origines de la tragédie du mois de Muharram de l’an 61 de l’hégire, ainsi que ses causes car les évènements ce sont conjugués depuis des années et chaqu’un en a joué un rôle vers l’apparition de la grande tragédie.
La sanglante tragédie de Karbala sous l’ombre de Bani Oumayya vis-à-vis de Bani Hâchim.4
La sempiternelle haine de la famille Oumayyade vis-à-vis de la famille Hâchim fait partir des causes lointaines de la grande tragédie. Les faits historiques montrent que bien que le Prophète soit lui-même de la tribu Qouraych, les pires ennemis de l’Islam sont sortis de cette tribu. Les deux clans à savoir les familles qui ont eu les plus sanglantes confrontations elles appartiennent à   cette grande tribu. Le plus grand point de conflit entre ces deux grands clans provient de la grandeur et l’honneur de Bani Hâchim d’un côté, et l’endurance de l’humiliation et la mauvaise réputation de la famille Oumayyade de l’autre côté.5
Parée de la science et de la prééminence et de degré de spiritualité élevés, la famille Hâchim s’est retrouvée au haut niveau de la société au point qu’elle fut honorée par : ‹‹la mission prophétique »et « l’imamat », leur maison était devenu le lieu de circulation des anges. Leurs connaissances et leurs enseignements étaient diffusés partout.6
Il en de même pour la pureté, la piété et l’originalité de la lignée de la famille de Hâchim surtout quand on voit que le Verset 8 de la purification a été revellé en l’honneur des chefs et des nobles de cette famille.7
Les écrites individuelles font partir des autres critères qui les distingues des autres familles, ce qui les a fait toujours être victime de la jalousie et de la rancune de leur adversaire à savoir la famille des Oumayyades.9
Mais avec l’apparition de l’Islam, la haine et la rancune d’hier des Oumayyades ont explosées.10
Et ils ont engagés une bataille de toute leur force contre la nouvelle religion.
Mais après la conquête de la Mecque par le Prophète et l’échec d’Abou sophyane (chef de la famille Oumayyade, la ranqeur vis-à-vis du Prophète et de Baní Hâchim s’est encore intensifiée et encore venue s’ajouter sur les autres rancunes existées par le passé.11
Raison pour laquelle cela ne nous étonne pas que ce soient les mêmes gens de cette famille qui sont les meneurs de cette tragédie de Karbala. Yasid a d’ailleurs exprimé sa joie d’avoir pris sa revanche sur Baní Hâchim après l’évènement de Karbala.12
La haine des Oumayyades vis-à-vis de l’Islam ; la source de l’Achoura de l’Imam Hossein.
La revanche que les Oumayyades avaient prise sur les Baní Hâchim à cause de l’échec qu’il avait subi à l’époque du Prophète a été l’une des causes qui a engendrée la tragédie sanglante de Karbala.13
Les défaites que les Oumayyades ont enregistré face aux musulmans à la célèbre guerre de Badr si bien que ceux-ci (les Oumayyades) nourrissaient la haine et le désir d’assouvir leur vengeance par rapport à la bataille de Badr.14
Il en de même pour le rôle de l’Imam Ali dans la défaite de Bani Kouraych ce qui fait les Oumayyade attendaient la moindre occasion de la famille Hâchim.15
Ce qui fait que le jour de l’Achoura l’Imam Hussein se trouvait face à l’armée de Yasid et qu’il dit : ‹‹pourquoi est-ce que vous voulez me tuer ? Ai-je abandonné ou changer la tradition de Mohamed?» une voie répondit : « notre guerre avec toi est basée sur la haine et la rancune que nous avons vis-à-vis de ton père Ali car il avait tué nos ancêtres dans la bataille de Badr et de Hoenein.».16
C’est ainsi que lorsqu’on traina la tête décapitée du Martyr de Karbala devant Yasid, il répéta ce poème en tapotant le bâton qu’il avait entre les mains sur les lèvres de la tête de l’Imam Hussein : « aujourd’hui, nous avons fait goutter la punition de la bataille de Badr, nous avons traité avec eux telle que cela s’est déroulé à Badr et nous sommes à égalité maintenant!...» et il disait encore : «aujourd’hui Badr a été  venger, aujourd’hui Badr correspond au jour de Badr».21
Le régime despotique et tyrannique de Yasid ; l’élément clé du soulèvement de Achoura entre autre des évènements qui ont convergé vers le massacre de Karbala, il y’a : l’accaparement du pouvoir de Yazid fils de Mouhawiya.22
Des évènements qui ont commencé par la Saqifa et qui, à chaque phase plus que par le passé ont contribué à renforcer le « front Oumayyades »et les hypocrites. Les choses vont aboutir à un niveau où, malheureusement le Califat des Musulman est tombé entre les mains de Yasid le pervers, l’ivrogne et le d’ébauché.23
L’ensemble de corruption et des perversités morales et ainsi des actes légères de soit disant Musulman (Yazid Ibn Moua’wiyya) apparait ainsi dans une courte déclaration de Ibn Kathir l’infanatique historien sunnite : «Yasid était réputé pour les organisations des séances de musique de danses, des consommations de l’alcool, de la chasse et de l’assujetti des esclaves et des servantes qui chantaient pour lui. Il jouait avec le chien et organisait des batailles entre les bestioles et les singes et se levait chaque matin sourd et ivre. Et avait attaché derrière son cheval avec un singe sur lequel il montait et faisait tourner. Il m’était un casque d’armure sur la tête des esclaves et des singes, et lorsque le singe mourut, il éprouva de la tristesse pour lui».24
Au début de son règne, Yazid avait écrit une lettre à Walid Ibn Outba le Gouverneur de Médine et lui avait à tout prix d’obliger l’Imam Hussein, Abdullah Ibn zoube de lui prêter allégeance.25, 26
Selon ce qui est apporté par Ibn Assab, lorsque Yazid apprit que l’Imam Hussein et Abdullah Ibn Zoube yravait refusé de lui donner allégeance, il dépêcha une autre lettre vers Walid dans laquelle il insista que si l’Imam Hussein refusait de lui donner l’allégeance qu’il lui envoie sa tête décapitée afin d’obtenir de la récompense. Ayant refusé de lui donner allégeance.27
Ayant refusé, l’Imam Hossein prit la route de la Mecque de Koufar et finalement les choses se sont terminés par la tragédie de Karbala.28
A la fin il faut dire que pendant la courte durée de son Califat, Yasid a connu le plus grand crime à savoir le massacre de l’Achoura en l’an 61 après l’hégire, et s’est ainsi attirer les malédictions de tous les gens qu’il maudisse s’oriente vers lui.29
La vieille rancune des Oumayyades vis-à-vis des Hâchimites.30
Réf 30 : S’est accumuler dans les cœurs des Oumayyades et qui a fini par commencer à préparer la revanche de leur échec à l’époque du Prophète.31
En commençant par ZAKIFA les premières bases du régime d’Oumayya ont été jetées.
Ensuite est venu le conseil d’élection de Oumar, et après le pouvoir a été transmis à Ousmae.32
Les actions d’Ousmane et de son rôle dans le renforcement du pouvoir des Oumayyades.33
Les considérations à l’époque de l’Imam Ali.34
La concrétisation des complotassions à l’époque de l’Imam Hassan.35
Les 20 ans de règne de Mouawiya.36
Sont également l’ensemble des évènements qui ont engendré la tragédie de Karbala.37
Recherche et élaboration par le chef de rédaction de site     d’informations de MAKAREM Shirazi.38

Réferences
1 - Achoura : Les origines, les motivations, faits tenant et les aboutissants.
2 - Ibid.
3 - Ibid.
4 - Ibid. page 94
5 - Ibid. page 95
6 - Ibid.
7 - Ibid. page 98
8 - Sourate Al ahzârb
9 - Achoura: origine, motivation, les faits cernant et les aboutissants
10 - Ibid. page 100
11 - Ibid. page 98
12 - Ibid. page 102
13 - Ibid. page 103
14 - Ibid. page 104
15 - Ibid.
16 - Ibid. page 105
17 - Ibid. page 106
18 - Ibid.
19 - Encyclopédie de déclaration de l’Imam Hussein. Page : 492 ; Ma’Ali Al Sibteiyn. Vol 2 page11
20 - Manâkib de Ibn Shar Ashoub vol 4 page123
21 - Achoura ; les racines, les motivations, les tenants et les aboutissants. Page110
22 : Ibid. page 211
23 - Ibid.     
24 - Al bidaya wal nihaya. Vol 8. Page239
25 - Târirk Abarik., Al kâmil d’Ibn athir, Vol 4. Page14
26 - Achoura ; les racines, les motivations, les tenants et les   aboutissants. Page218
27 - Foutouh de Ibn Al A’tham Koufi. Vol 5 page26
28: Achoura ; les racines, les motivations, les tenants et les aboutissants. Page 218
29 - Ibid. page223
30 - Ibn. Page215
31 - Ibid. page113
32 - Ibid. page115
33 - Ibid. page 127
34 - Ibid. page132
35 - Ibid. page141
36 - Ibid. page155
37 - Ibid. page161
38 - Ibid.
39 - Ibid

 


Date de diffusion: « 2016/10/7 »

Similaires

Aperçu de la vie intellectuelle de l’imam Ridhâ (a.s) par son éminence le grand Ayatollah Makarem Shirazi

Le programme de réponse en ligne aux questions islamiques pratiques et idéologiques du mois béni de Ramadan

La place et la personnalité d’Abou Talib

Traces et secrets de la mission prophétique

L’art de « maîtriser la colère» dans la conduite morale de l'Imam Kâzim (a.s)

Index des suggestions
*Texte
*Code de sécurité http://makarem.ir
Nombre de visiteurs : 567