Analyse du concept de liberté dans le soulèvement de l’imam Hossein par son Eminence l’Ayatollah Makarem Shirazi

Website du bureau de son Eminence Grand Ayatollah Naser Makarem Shirazi

صفحه کاربران ویژه - خروج
ورود کاربران ورود کاربران

Accéder au compte

Code de sécurité:

Identifiant:

Mot de passe:

Pour exploiter les options du site S‘inscrire LoginComment3 .
Classer par
 
makarem news

Note du jour

Analyse du concept de liberté dans le soulèvement de l’imam Hossein par son Eminence l’Ayatollah Makarem Shirazi

La pérennité de Karbala à travers la liberté de l’imam Hossein/ La liberté comme clé du slogan « la mort dans l’honneur est mieux que la vie dans l’horreur »/ Démonstration de la dignité humaine dans le soulèvement de l’imam Hossein. Le bonheur et la victoire dépendent de la liberté.

makarem news

On ne peut nier l’importance que l’école salutaire de l’Islam accorde à la notion de liberté et les rejets de l’islam par rapport à la violation des libertés. En effet, Dieu nous a donné la liberté immanente et à travers cela il a pérennisé cette liberté par la législation. Il a voulu de nous que nous placions légalement la liberté dans la voir de la vie et que nous nous arrangeons à la faire concorder avec la liberté immanente primaire.
C’est pour cela que le prophète et ses successeurs légitimes tels des modèles d’homme libre accompli ont embrassé le martyr pour la cause de Dieu et ils sont venus pour dégager tout ce qui empêche la promotion de la liberté. Ils ont libéré les chaines des prisonniers et redonner la liberté aux esprits déprimés et à ceux qui vivent dans l’oppression. Ils ont détruit les chaines de l’ignorance, du culte des idoles, de la discrimination, de la valorisation des classes sociales et autres.
C’est ainsi que le sentiment de liberté, le courage, la défense de la religion et des valeurs islamiques forment un avec l’esprit de l’imam Hossein. Le but de l’imam par rapport à ce soulèvent et ce martyr est que nous pouvons tirer l’exemple à partir du maitres des libérés, comme le dit un poète :
L’imam Hossein est la manifestation de la liberté et la libération
Heureux soit celui qui vit avec cette vision et cette doctrine

La pérennité de Karbala à travers l’esprit de liberté de l’imam Hossein

Beaucoup de batailles sanglantes se sont déroulées sur terre et sont oubliées aprsè quelques mois ou quelques années. Après quelque mois et quelques années la poussière vient les couvrir. Comment se fait-il que le nom et l »histoire de l’imam Hossein ne sont pas tombés dans les oubliettes ? C’est parce qu’il a bu la coupe du martyr pour la cause de la vérité, la justice, la liberté, pour la cause de Dieu, de l’islam, pour le salut des hommes et pour la restauration des valeurs humaines tout court. Est-ce que ces notions peuvent vieillir et tomber dans les oubliettes ?
Sachez que ceux qui se battent jusqu’au sacrifice pour la cause de Dieu, la libération des hommes, la restauration de la dignité et du mérite de tout le monde ne sont jamais oubliés. Car Dieu, la liberté, la dignité humaine est des choses qui ne deviennent jamais obsolètes. L’imam Hossein et ses compagnons représentent les têtes de file de cette série de lutte. Ce qui fait que l’imam Hossein n’appartient pas seulement à une époque ou un temps. Son objectif et lui sont éternels. Comme le dit un poète :
Dans les esprits on se souvient encore de toi ô symbole de l’amour, flambeau de la liberté.

Liberté, élément clé du slogan « Mieux vaut la mort dans l’honneur que la vie dans l’horreur ».
Remarquez que certaines personnes tiennent trop à la vie et veulent rester en vie quel que soit le prix. Même s’il doit être humilié et trainé comme un vulgaire prisonnier et nager dans la misère absolue. La vie est l’unique chose qui a le plus de valeur à ses yeux quel que soit le prix. Mais d’autres croient en des valeurs très au-dessus de la vie encore, telles que la liberté, la dignité, l’honneur, la piété. Ce sont des valeurs très au-dessus de la vie. Sans elles la vie n’aura pas de sens. Ce sont des valeurs suprêmes incompréhensibles pour les empiriques. Ils déclarent que l’homme doit rester en vie quelle que soit la situation. Mais les hommes libres ne voient pas les choses comme ça. Ce qui fait que les gens préfèrent se laisser dominer par la peur et patauger dans l’humiliation. Par peur de représailles ils se laissent dominer par l’injustice. C’est cette faiblesse qu’exploitent les tyrans.
Mais d’un autre côté, ce slogan de l’imam Hossein à Karbala « Mieux vaut la mort dans l’honneur que la vie dans l’horreur » peut éclairer toute l’histoire de l’humanité et mettre fin à l’impérialisme, la colonisation, exploitation et l’esclavage des êtres humains.
En effet, Dieu veut que l’arbre de l’islam soit arrosé par ce genre de sang pur afin que les ennemis jurés de l’islam et les hypocrites soient déshonorés. Pour qu’une école soit bâtie avec des idéaux tels que la quête de liberté universelle toute au long de l’histoire pour une vie libre et pleine de dignité. Et sachez « Mieux vaut la mort dans l’honneur que la vie dans l’horreur » est un flambeau pour illuminer.

Démonstration de la dignité humaine dans le soulèvement de l’imam Hossein

Il ne faut pas oublier que le cri de l’Islam c’est le cri de la dignité et la liberté. Oter la liberté aux hommes et les transformer en esclave est l »un des péchés impardonnable dans l’Islam car cette religion est l’idéologie de la dignité humaine, la promotrice de la justice et l’égalité entre les hommes, de la liberté, de la piété, des nobles caractères, de la connaissance et la liberté de penser.
C’est ainsi que lorsque le maitre des hommes libres l’imam Hossein se retrouva face à l’offensive des l’armée d’Oumar Ibn Sa’d vers les tentes des femmes et des enfants, créant ainsi un espace entre lui et son harem, il s’adressa à eux en ces termes : « Si vous n’avez pas de religion, si vous ne croyez pas en Dieu et au jour du jugement, vous êtes quand même des êtres humains. Soyez au moins libres dans votre monde ».
Comme le dit un poète :
La convention universelle sur les libertés a d’abord été écrite
Puis elle fut ratifiée par le sang de soixante-douze martyrs
Il n’y a aucun doute que l’ennemi avait eu honte en entendant cette parole de l’imam. Parce qu’au champ de bataille les soldats s’affrontent mutuellement. Et les non militaires comme les femmes et les enfants ne sont pas ciblés. Les attaquer est une vraie preuve de lâcheté et de bassesse.
En réalité cette déclaration porte un autre message bien au-delà de ceci. Ce message s’adresse à tous les êtres humains et leur dit : si vous ne croyez en aucune religion ou idéologie, n’oubliez pas les principes élémentaires de l’humanisme, la morale et la dignité humaine. En réalité ce slogan va dans le sens de la promotion du « respect des droits de l’homme » scandé partout aujourd’hui mais très peu appliqué.
Comme le dit un poète :
L’homme est terriblement assoiffé de justice et de liberté
Une foi qui consume de l’intérieur

Le bonheur et la victoire dépendent de la liberté

La liberté est l’un des attribue qui englobe toutes les perfections. C’est dans ce sens que le noble prophète a éduqué les gens à être libres. Il les a sortir de la mer de la médiocrité vers les côtes de l’excellence.
Mais, à l’époque des omeyades et l’accession des pervers au pouvoir, cette liberté a été ôté au gens. Dans une prédilection, l’imam Ali annonce : « Je m’inquiète à l’idée que la direction de cette communauté tombe entre les mains des indignes (omeyades). Ils vont dilapider les biens de la trésorerie, ôter la liberté aux créatures de Dieu, les transformer en esclaves, combattre les pieux et sympathiser avec les pervers ».
Même comme dans la tragédie de Karbala et le martyr de l’imam Hossein et ses compagnons, la captivité de sa femme, sa sœur sa fille et son fils, le visage despotique de la famille omeyade est démasquée, l’éveil des consciences plus tard a poussé la communauté à se soulever. On relève surtout la leçon de liberté que l’imam donne ici.
Peut-être d’aucuns diront par critique que le mot « victoire » ici n’a aucun sens avec ce qui s’est passé à Karbala car on ne voit que l’échec. Oui parce que les compagnons de l’imam sont morts. Mais nous savons qu’ils atteints leurs objectif à savoir déshonorer les omeyades. Grâce à cela les gens ont réalisé que l’imam se battait pour la liberté et qu’il voulait donner la liberté à tous les être du monde. Et aujourd’hui il est connu sous le nom de maitre des martyrs du monde, le leader des hommes libres.
Dernier mot
Pour terminer, il faut dire que le soulèvement de l’achoura comprend des idéaux élevés. Il faut avouer que la réalité de la liberté correspond avec cet événement et non les libertés brandies par l’Occident : liberté sexuelle, vulgarisation de la perversité, liberté de consommer les boissons alcooliques et se livrer aux jeux du hasard, briser les frontières et accéder à la liberté absolue, une liberté inconditionnée sans aucune garantie de bonheur pour l’être humain. C’est une forme d’esclave dans la fausse liberté qui s dessine et retient l »homme de tous les côtés.
La liberté se traduit vraiment dans ce qui s’est déroulé à Karbala en l’an 61 après hégire. Une étincelle qui a allumé une flamme dans les cœurs et fait en sorte que les lamentations et les deuils au fil des siècles soient accompagnés de grandes leçons de liberté, de la promotion des valeurs et de la défense de la dignité et de la foi.
Ce sont eux les vraies stars qui brillent dans les ténèbres des régimes despotiques dans l’histoire. Ils ont laissé des leçons de bravoure, de liberté, de foi et ils ont montré aux gens les promesses divins, plus particulièrement aux jeunes. De même, ce sang pur et saint coule dans les veines de l’histoire et des hommes libres et croyants. Et les voies de la liberté sont dessinées sur les visages de ceux qui suivent cette voie
Compilé et élaboré par la direction de rédaction du site d’information du bureau de l’Ayatollah Makarem Shirazi

 


Date de diffusion: « 2016/10/8 »
Tags

Similaires

Aperçu de la vie intellectuelle de l’imam Ridhâ (a.s) par son éminence le grand Ayatollah Makarem Shirazi

Le programme de réponse en ligne aux questions islamiques pratiques et idéologiques du mois béni de Ramadan

La place et la personnalité d’Abou Talib

Traces et secrets de la mission prophétique

L’art de « maîtriser la colère» dans la conduite morale de l'Imam Kâzim (a.s)

Index des suggestions
*Texte
*Code de sécurité http://makarem.ir
Nombre de visiteurs : 446