Website du bureau de son Eminence Grand Ayatollah Naser Makarem Shirazi

Website du bureau de son Eminence Grand Ayatollah Naser Makarem Shirazi

صفحه کاربران ویژه - خروج
ورود کاربران ورود کاربران

Accéder au compte

Code de sécurité:

Identifiant:

Mot de passe:

Pour exploiter les options du site S‘inscrire LoginComment3 .
Classer par
 

Dans quelle situation il n’est pas permis de prier derrière un imam dans une prière d’assemblée

Question :Dans quelle situation ne peut-on pas s’aligner derrière un Imam de prière collective pour accomplir les prières obligatoires ?
Réponse: S’aligner derrière un Imam quelle que soit la forme ne présente aucun problème, à moins que l’Imam de prière collective soit dans la précaution entrain de rembourser, reprendre sa prière ou celle d’une tierce personne. Dans ce cas, on ne peut s’aligner derrière lui. Mais si l’Imam et le sujet derrière lui sont tous deux entrains d’accomplir une prière dans laquelle la précaution est identique, il n’y a aucun problème.

Les femmes et les parures dans la prière

Question :: Est-il impératif pour les femmes de dissimuler les parures pour prier ? Qu’en est-il si les parures cachées (telles que le bracelet ou le collier) apparaissent hors de l’habit ? Est-il obligatoire aux femmes de les cacher lors des prières obligatoires ? Quel est le jugement au sujet des parures des mains et du visage (telles que les bagues et le maquillage) qui débordent les normes et susceptibles de susciter la déviation ? Dans le cas où il faut couvrir quel est le statut de la prière si on ne respecte pas les limites ? ?
Réponse: 1- C’est obligatoire aux femmes de cacher les cheveux artificiels et les parures cachées telles que les bracelets et les colliers, même s’il n’y a pas la présence d’un étranger. 2- Conformément à la question, il n’est obligé de les dissimuler dans la prière obligatoire à sauf si un étranger est présent. 3- Il n’est pas obligatoire de cacher les parures lors de la prière, sauf si c’est trop extravagant ou susceptible d’engendrer la déviation. Alors, si un étranger est là, il faut les dissimuler. 4- S’il ignorait le jugement sur la question, les prières précédentes sont validées. Mais si elle les a exposées exprès, la précaution veut qu’elle reprenne les prières qu’elle a accomplies dans cet état. 5- Qu’il le fasse avec intention d’espérer les récompenses.

Interdiction du blâmable sur les occupants du véhicule

Question :Etant donné que l’intérieur de la voiture est considéré comme un cadre privé, quel est le jugement à propos de l’interdiction du blâmable sur les occupantes qui enlèvent leur voile ou posent d’autres actes blâmable ?
Réponse: : Si les conditions sont réunies, l’interdiction du blâmable s’impose. Il n’y a aucune différence en termes de lieu. Toutefois, il faut parler avec politesse.

Situer approximativement la date du martyr de Fatima Zahra

Question :S’il vous plait, définissez l’espace de temps de la commémoration des journées de Fatima Zahra. Est-ce qu’on peut célébrer des mariages ou organiser des cérémonies durant ces jours ?
Réponse: Il s’agit du 13, 14 et 15 Joumada al-Awwal et du 1er, 2 et 3 Joumada al-Thani comme connu ces jours sont désignés comme journées de Fatima. Il n’y a aucun problème à organiser des cérémonies dans les jours compris dans cet espace (mariages, funérailles, etc.), pourvu que les normes islamiques soient respectées.

Enregistrer les communications téléphoniques au moyen d’applications d’enregistrement

Question :Certains téléphones sont capables d’enregistrer les conversations et la voix de l’interlocuteur sans qu’il ne se rende compte, quel est le jugement à ce sujet ?
Réponse: Selon la question posée, c’est un acte interdit sauf si le concerné a été avisé et qu’il ait donné son accord. En dehors de cela, seuls les centres agréés ont le droit de le faire pour des nécessités.

Importation des produits étrangers

Question :Est-il permit d’importer les produits étrangers dans le contexte où la consommation des produits étrangers affaiblit l’économie du pays et cause des pertes aux producteurs locaux ? Est-il permit de vendre la production locale sous le label étranger ?
Réponse: Il n’y a aucun doute que chaque fois que l’importation des produits étrangers affaiblit l’économie nationale et cause des pertes aux producteurs locaux, l’Etat doit non seulement intervenir pour stopper cela, les commerçants doivent éviter d’importer ces produits. Les producteurs locaux doivent veiller à proposer des produits qui ne leur donneront pas l’envie de se tourner vers les produits étrangers. Il n’est pas permis de vendre la production locale sous le label étranger, même si les gens sont au courant.

Intégrer les réseaux sociaux

Question :Ces derniers temps l’intégration des réseaux sociaux est devenue monnaie courante, qu’elle est la position de l’Islam à ce sujet ?
Réponse: Si cela est contraire à la loi, renforce les ennemis de l’Islam, repend la perversité et l’immoralité ou bouscule les croyances ou les bases de la société, ce n’est pas permis. Dans le cas contraire, il n’y a aucun problème.

Considérer l’intérieur de la voiture comme un espace privé

Question :L’intérieur de la voiture est-il considéré comme un espace privé ?
Réponse: L’intérieur de la voiture est un espace privé et nul n’a le droit de le violer, sauf si une des investigations ou une perquisition légale s’impose. Mais dans tous les cas, les occupants sont tenus de respecter les normes islamiques comme le voile et autres, lorsqu’ils sont à l’intérieur de la voiture.

L’autorisation du père par rapport au mariage avec les filles mécréantes des gens du livre

Question :En ce qui concerne le mariage (temporaire ou définitif) avec les filles vierges mécréantes des gens du livre (juives ou chrétiennes), l’autorisation du père de l fille est une condition ? Que veut dire fille vierge ?
Réponse: Si la fille n’est pas mineure et suffisamment mûre physiquement et mentalement (Capable de distinguer ce qui est dans son intérêt), il n’y a pas de problème à se marier avec elle sans l’autorisation du père (Pourvue que cela ne conduise pas à la déviation) on entend par vierge, une fille qui ne s’est pas mariée conformément auparavant (même si c’est dans les normes de sa doctrine), peu importe si elle est encore vierge au niveau de l’organe physique ou non.

Fêter de divorce

Question :Quel est le jugement par rapport à l’organisation d’une fête pour le divorce ?
Réponse: Etant donné que le divorce dans la perspective islamique est très détestable, organiser une fête à cette occasion est contraire à la législation islamique.

Insérer une photo dans les premières pages du coran ou d’autres livres d’invocation

Question :Pour le bien de la mémoire de l’être cher perdu, certains proches du défunt par exemple impriment au-devant des pages la photo du défunt ou de la défunte sur des sous-sections du Coran (Hizb) ou sur des morceaux choisis des invocations tirées dans Mafâtih. Quel est le jugement à ce propos ?
Réponse: Il n’est pas permis d’imprimer une photo dans le Coran, et dans d’autres livres d’invocation, l n’y a aucun problème à insérer une photo de mort. En aucun cas ce n’est pas judicieux d’imprimer les photos des femmes.

Nécessite de se présenter au tribunal pour témoigner

Question :Si quelqu’un est témoin d’un incident et qu’il peut témoigner et que son témoignage influence la sentence du tribunal, s’il n’y a que cette personne pour témoigner et qu’on l’ait convoqué pour témoigner, est-il obligatoire qu’il vienne témoigner ? Et si pour n’importe qu’elle raison il refuse de se présenter à l’audience, le juge est-il tenu de se rendre auprès de lui recueillir son témoignage ou non ?
Réponse: Par rapport à la question, le témoignage est une obligation pour cette personne qui lui incombe directement et le juge a le devoir de le devoir de le convoquer directement au tribunal.

Demander la main d’une femme en période de viduité et une femme mariée

Question :Respectueusement dites-moi à propos de la demande d’une femme en mariage à travers des gestes avec expression explicite de mariage de la part de l’époux ou d’une autre personne vis-à-vis d’une femme mariée ou d’une femme en période de viduité ? 1- Femme mariée pour un mariage définitif ou temporaire. 2- Une femme en situation de divorce révocable ? 3- Une femme en situation de viduité (du genre imposée par un divorce définitif, le décès du mari ou l’annulation du contrat de mariage) ? 4- Une femme répudiée à trois reprises et en situation de Iddah ? 5- Une femme répudiée 9 fois et qui est carrément devenue illicite à jamais pour l’homme et qui est en situation de Iddah.
Réponse: 1- L’expression implicite et explicite du désir de mariage n’est pas permise (même si cette demande implicite ou explicite de mariage ait eu lieu au moment de la séparation) 1- Seul l’ex-époux peut exprimer implicitement ou explicitement le désir de se marier. 2- L’expression implicite de l’ex-époux (sauf en cas de décès de l’ex-mari, ce qui place la femme en position de Iddah de disparition de l’époux). En dehors de lui, il n’y a pas de problème pour les autres. Mais seul l’ex-mari peut exprimer explicitement le désir de se marier. 3- Il n’y a pas de problème pour l’ex-mari ou à quelqu’un d’autre de faire allusion implicitement au désir de se marier. Mais aucun n’a le droit d’exprimer clairement qu’il veut épouser la femme. 4- Il n’est permis ni à l’ex-mari, ni à quelqu’un d’autre d’exprimer clairement le désir de se marier. Mais il n’y a pas de problème pour quiconque, en dehors de l’ex-mari d’exprimer implicitement le désir de mariage. NB : 1- Quand on parle d’expression implicite, cela veut dire que l’homme a employé des mots qui ne traduisent pas directement le désir de mariage et qui s’oriente plutôt vers un autre sens que le mariage (par exemple, ne pas éprouver de regret …). Et l’expression explicite est une expression qui ne renvoie qu’au mariage (Dire par exemple, je suis prêt à me marier avec toi) (la réponse de la femme aussi respecte les règles de proposition du prétendant dans les cas où aucune mention n’est faite et que c’est interdit, elle se doit d’éviter de répondre).

Invalidité de l’application des personnages du hadith sur les hommes de l’époque

Question :Ce hadith de l’Imam Çadiq (as) est-il authentique ou pas ? Peut-on l’appliquer sur la mort du roi d’Arabie Saoudite ? En effet l’Imam Çadiq (as) dit : « Quiconque me garantisse la mort d’Abdoullah, je lui garantis l’apparition de l’Imam Mahdi » (Source Bihâr al-Anwâr, Vol. 52 ; P. 210).
Réponse: Ce hadith étant Moursil, on ne peut pas s’en fier. Et même si la source était authentique, il n’y a aucune preuve qu’il s’applique sur le roi Abdoullah d’Arabie Saoudite. Et il n’est pas fondé de faire correspondre des personnalités du hadith avec les gens de cette époque.

Position de l’islam sur le mariage appelé « mariage blanc »

Question :Sur la base de la conviction selon laquelle l’accord dans le cœur suffit pour le mariage temporaire ou définitif (sans avoir besoin de prononcer la formule du mariage), certaines filles et garçons s’engagent dans une relation de couple dans lequel ils entretiennent les rapports de mari et femme sans avoir concrétisé le mariage. Quel est votre avis sur ce genre de mariage intitulé « mariage blanc » ? 1- Est-ce que le simple accord entre le garçon et la fille étranger l’un par rapport à l’autre suffit pour établir l’intimité des deux et exempt de la prononciation de la formule du mariage temporaire ou définitif ? 2- Le mariage d’une fille vierge sans accord de son tuteur est-il valable ? qu’entend-on par vierge ? 3- Si par ignorance une fille et un garçon ont engagé une vie commune et entretenu des rapports sexuel à l’insu du père de la fille, croyant qu’il n’était pas nécessaire de prononcer la formule du mariage, peuvent-ils à deux, sans informé le père de la fille, lire la formule du mariage pour préserver la dignité ?
Réponse: 1- Il n’y a aucun doute que l’accord dans le cœur ne suffit pas. Par conséquent, ce genre de relation est illicite. 2- Il n’est pas permis de faire un mariage (temporaire ou définitif) sans l’accord du tuteur de la fille. Par conséquent, le mariage est nul et non avenu. Vierge signifie (la fille) qui n’a pas contracté un mariage conforme avant (même dans les normes de ses croyances) avec l’accord du tuteur, même si elle a perdu sa virginité physique ou non. 3- Selon la question, le mariage sans l’accord du tuteur est nul.

Achat et vente de tombe

Question :Quel est le jugement à propos de l’achat et la vente des tombes ?
Réponse: Il est absolument non permis de vendre ou d’acheter des tombes dans les cimetières dédiés à l’usage public par don. Il est juste permis de percevoir les frais relatif à l’inhumation, la garde, la conservation, la surveillance et les services offert au cimetière. Cependant, si le domaine du cimetière appartient à un Imam ou à un descendant de l’Imam, on peut vendre à quelqu’un le droit de l’exploiter ou de s’en servir librement.

Revenu issu du rasage des cils des hommes

Question :L’argent provenant du rasage des cils des hommes dans les salons de coiffure est-il licite ?
Réponse: Il n’est pas permis aux hommes de faire des trucs pour apparaitre comme des femmes et les revenus provenant de ce genre de pratique n’est pas dénué de problème.

Non application de l’exception sur les instruments de continuation de la vie en ce qui concerne l’acquittement de dette

Question :Est-ce que tout ce qui sert à continuer à vivre entre dans le cadre des exceptions de dettes ?
Réponse: Les choses qui servent à continuer la vie ne sont pas exclues des dettes.

Exploiter le contenu des ustensiles utilisées sans autorisation

Question :Si on a pris une assiette ou un récipient sans autorisation, est-il permis d’exploiter son contenu (eau, pétrole, nourriture)
Réponse: Il n’est pas permis de disposer de ces choses, à moins de balancer la quantité qu’on veut utiliser dans un autre récipient licite.

Tayammum sur la céramique

Question :Peut-on faire Tayammum sur la céramique ?
Réponse: Non ce n’est pas correcte.

Autorisation du père dans le mariage des filles sunnites

Question :Est-ce que l’autorisation du père pour le mariage (temporaire ou définitif) avec les filles vierges sunnites est une condition ? qu’entend-on par fille vierge dans le jargon islamique ?
Réponse: Si la fille n’est pas mineure et jouit d’une maturité physique et mentale, si elle est capable de distinguer ce qui est bien pour elle, sans perversion, le mariage sans l’autorisation du père ne pose pas de problème. La virginité veut dire que la fille n’a pas contracté un mariage (même selon son idéologie), peu importe si la virginité au niveau de l’organe génital est préservée ou non.

Nécessité de la prière de tawaf dans le tawaf moustahab

Question :Doit-on accomplir la prière de Tawaf dans le Tawaf Moustahab ?
Réponse: La précaution veut que la prière du Tawaf soit accomplie.

Révocabilité de l’homme dans la viduité islamique du divorce en l’absence

Question :Si une femme a obtenu le divorce en absence et se retrouve en période de viduité islamique, l’homme peut-il protester et dire qu’il n’est pas d’accord avec le divorce ?
Réponse: Si le divorce en l’absence est exécuté avec possibilité de rappel, l’homme peut demander à la femme de revenir. Mais généralement, les divorces en l’absence sont irrévocables et un divorce irrévocable de la part de l’homme n’est plus possible, à moins qu’il décide durant la viduité de la femme de réclamer son cadeau. Dans ce cas, l’homme peut vouloir le retour de la femme.

Evaluation et paiement de la différence du prix du sang aux assassins mutuels

Question :Si trois hommes ont assassiné un musulman et que deux d’entre ces assassins sont complices de l’assassinat d’une femme. Si les parents des deux victimes réclament l’exécution des coupables, comment calculer la différence du prix du sang ?
Réponse: Supposons que le prix du sang s’élève à 120.000.000, il faut payer 80.000.000 à l’homme qui n’a fait que participer à l’assassinat du musulman, et à l’ayant droit des deux autres hommes qui ont commis le meurtre, il faut verser 50.000.000 pour chacun. Ce qui fait 100.000.000. 60.000.000 de cette somme reviennent aux tuteurs de la femme assassinée et 40.000.000 doivent être payée par les tuteurs de l’homme. La raison qui qui justifie le versement de 80.000.000 à cette seule personne repose sur le fait que un tiers du prix du sang intégral pour complicité de l’assassinat d’un musulman est déduit de son prix de sang et on lui verse le reste. Quant aux deux autres, deux tiers de dédommagement (80.000.000) pour assassinat de la première personne leur incombent et l’assassinat de la femme (60.000.000) i.e. 2/3 du prix du sang, plus de la moitié. Donc ils ont commis un crime équivalent à un prix de sang et 1/6. Et si tous les deux sont exécutés, ils doivent, par rapport aux deux Diyâ verser un Diyâ et 1/6 sera soustrait et le 5/6 restant (qui selon fait 100.000.000) est versé : 60.000.000 incombent aux assassins de la femme et 40.000.000 aux assassins de l’homme.

Achat et vente des jeux en ligne

Question :Qu’elle est la position de l’Islam au sujet de l’achat et de la vente des comptes des jeux en ligne dont le mérite ne sort pas du cadre virtuel?
Réponse: Tout cet argent est nul et non permis.

Exploitation des cadeaux qu’on apporte au nouveau-né

Question :Quel est le jugement au sujet de la propriété et de l’exploitation des cadeaux et des sommes en espèces offertes à l’occasion de la naissance d’un bébé ?
Réponse: Si aucune précision n’est faite de manière particulière par le donateur sur la façon dont il faut dépenser ce bien, il faut apparemment considérer l’espèce et les biens de ce genre en réalité comme appui aux dépenses effectuées par le père pour l’enfant et qui lui parvient. Mais les cadeaux d’autre nature correspondant au nouveau-né lui reviennent de droit et on doit l’utiliser sur lui.

Impossibilité de la réclamation d’un bien offert à l’homme pour le motif d’avoir épousé la sœur de cette femme.

Question :Un homme a définitivement répudié sa femme et durant la période de viduité, il épouse la sœur de sa femme. La femme peut-elle réclamer ce qu’elle a cédé à son mari ? Si elle dispose d’un tel droit, qu’en est-il du retour de l’homme vers son ex-femme ou de son dernier mariage ?
Réponse: Usage des pétards et des produits inflammables lors des fêtes de fin d’année

Usage des pétards et des produits inflammables lors des fêtes de fin d’année

Question :Quel est le jugement des pétards et des produits inflammables lors des fêtes de fin d’année ; Lorsque beaucoup s’en servent au même moment ?
Réponse: c’est un acte contraire à la législation islamique.
Nombre de pages : 2